* aide à la recherche
cartoliste
cartes postales | ressources | dates de parution | catégories | analogies |
Accueil > cartes postales > [Ce que tu feras, Homme de l’Avenir]

[Ce que tu feras, Homme de l’Avenir]

titre :
[Ce que tu feras, Homme de l’Avenir]
adresse :
. — Paris : Club du faubourg (Paris),
description technique (h × l) :
. — 1 impr. photoméc. (carte postale), n. et b. ; 9 × 14  cm.
notes :
descriptif :


[Série de 12 cartes du "Club du Faubourg", fondé en 1918 par Léo Poldès (Léopold Szeszler : 1891-1970) et Georges Pioch. Il était de par ses membres, socialistes, libertaire, pacifiste et antimilitariste. Il fonctionnait en organisant des conférences auxquelles participaient diverses personnalités, Tribune libre, qui combat la haine, l’ignorance, la bêtise et l’intolérance. Citation d’Henri Barbusse contre le cléricalisme et le nationalisme.]

texte :

CE QUE TU FERAS, HOMME DE L’AVENIR :

" ... Tu supprimeras partout la publicité des cultes, tu effaceras d’encre des prêtres. Que chacun des croyants garde sa religion pour soi, et que les prêtres restent entre des murs. La tolérance vis-à-vis de l’erreur est une erreur plus grave. On aurait pu rêver une Eglise sage et régulatrice, puisque Jésus-Christ aura raison dans sa leçon humaine tant qu’il y aura des âmes. Mais ceux qui ont pris en mains sa morale et fabriqué leur religion, ont empoisonné la vérité, et de plus, ils ont montré pendant
deux mille ans qu’ils plaçaient leurs intérêts de caste avant ceux de la loi sacrée du bien. Aucun mot, aucun chiffe ne pourra jamais donner une idée du mal que l’Église a fait aux hommes. Quand elle n’a pas opprimé elle-même et maintenu les ténèbres de force, elle a prêté son autorité aux oppresseurs et sanctifié leur prétextes, et aujourd’hui encore, elle est partout étroitement unie avec ceux qui ne veulent pas du règne des pauvres. De même que les chauvins se réclament de la douceur du berceau familial pour donner le branle aux guerres, l’Église invoque la poésie des évangiles, mais elle est devenue un parti aristocratique semblable aux autres, et où chaque signe de croix est un soufflet à jésus-Christ. D’amour du sol natal on a fait nationaliste, comme de Jésus on a fait jésuite..."
HENRI BARBUSSE
(Clarté - Ernest Flammarion, éditeur. Paris)


au verso :

Avez-vous une idée à Défendre, un Abus à Combattre ?
Allez au " Club du Faubourg", 38, rue de Moscou,
PARIS (VIII) Téléphone : Central 34-22.


sources :
 
cotes :
 


Série : Série du Club du Faubourg (Paris)
2010-2016 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco | Cgécaf | Placard | Cartoliste