* aide à la recherche
cartoliste
cartes postales | ressources | dates de parution | catégories | analogies |
Accueil > cartes postales > [Barbarie universelle]

[Barbarie universelle]

titre :
[Barbarie universelle]
adresse :
. — Paris : Club du faubourg (Paris),
description technique (h × l) :
. — 1 impr. photoméc. (carte postale), n. et b. ; 9 × 14 cm.
notes :
descriptif :


[Série de 12 cartes du "Club du Faubourg", fondé en 1918 par Léo Poldès (Léopold Szeszler : 1891-1970) et Georges Pioch. Il était de par ses membres, socialistes, libertaire, pacifiste et antimilitariste. Il fonctionnait en organisant des conférences auxquelles participaient diverses personnalités, Tribune libre, qui combat la haine, l’ignorance, la bêtise et l’intolérance. Considérations de divers auteurs sur l’inégalité sociale, le militarisme, la consommation, etc.]

texte :

BARBARIE UNIVERSELLE

L’habitant de la Terre est encore tellement inintelligent et tellement animal que, jusqu’à présent, partout, c’est la force brutale qui a fondé le droit, et qui le maintient ; que le premier ministère de chaque nation est le Ministère de la Guerre ; et que des neuf dixièmes des ressources financières des peuples sont consacrées à des tueries périodiques internationales...
Camille FLAMMARION.

Si un habitant d’une autre planète voyait sur notre terre des millions d’hommes occupés à confectionner des choses inutiles ou des choses nuisibles, comme l’opium et les spiritueux, et à côté d’eux, des millions d’hommes dans un dénûment extrême, il dirait certainement : Que cette race est sotte, puérile et barbare ! Elle passe son temps à se fabriquer des colifichets et des chiffons, et elle n’a pas de quoi se nourrir et se vêtir".
Emile de LAVELEYE (1822-1892).

Notre état social est injuste et irrationnel. Fondé sur des privilèges de la classe dirigeante, il maintient dans l’ignorance, la maladie ou la misère, un prolétariat sans cesse élargi et toujours prêt à la révolte.
Quelle légèreté ! Ne songeant qu’à jouir de leurs biens, les privilégiés ne craignent pas d’habiter une maison dont le sous-sol est peuplé d’asservis, qui ne pensent qu’à mettre le feu au bâtiment. L’inculture professionnelle des travailleurs, l’organisation primitive de la production, une mauvaise hygiène mentale réduisent à peu de chose les fruits de l’activité collective, entretenant la détresse et cultivant les ferments destructeurs.
Docteur TOULOUSE.

L’excès de pauvreté et l’excès de richesse, l’excès de force et l’excès d’impuissance, l’excès de bonheur et l’excès de misère, l’excès du superflu et l’excès du dénûment, une fabuleuse science et une ignorance fabuleuse, le travail le plus pénible et la jouissance sans effort, tous les genres de beauté et de splendeur et la plus profonde dégradation de l’existence de de l’être, ce sont là les traits qui caractérisent notre société actuelle qui, par la grandeur de ses contrastes, surpasse les pires époques d’oppression politique et d’esclavage.
Docteur L. BÜCHNER (1824-1899)


au verso :

Avez-vous une idée à Défendre, un Abus à Combattre ?
Allez au " Club du Faubourg", 38, rue de Moscou,
PARIS (VIII) Téléphone : Central 34-22.


sources :
 
cotes :
 

1920
Carte liée

Série : Série du Club du Faubourg (Paris)
2010-2016 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco | Cgécaf | Placard | Cartoliste