* aide à la recherche
cartoliste
cartes postales | ressources | dates de parution | catégories | analogies |
Accueil > cartes postales > [Etienne Cabet - Founder of French Icarian Commune, Nauvoo.]

[Etienne Cabet - Founder of French Icarian Commune, Nauvoo.]

titre :
[Etienne Cabet - Founder of French Icarian Commune, Nauvoo.]
adresse :
. — Nauvoo, (Illinois, USA) : [s.n.] [Baumert & Deeg (Nauvoo, Illinois).],
description technique (h × l) :
. — 1 phototypie (carte postale), n. et b. ; 8,9 × 14 cm.
notes :
descriptif :


[CP américaine avec le portait en médaillon d’Etienne Cabet, l’auteur du célèbre livre "Voyage en Icarie" et fondateur de la communauté icarienne aux Etats-Unis. Cabet n’était certes pas anarchiste, mais une branche de la communauté icarienne se réclamera ensuite du Communisme libertaire et publiera un journal portant ce nom en 1881. ]

texte :

ETIENNE CABET - Founder of French Icarian Commune, Nauvoo.

The famous Icarian Communists came to Nauvoo, Ill., in 1850, three years after the Mormons left the city. Etienne Cabet, the founder of the Community, was born in Dijon, France, in 1788. He studied law, then became a leader of the Carbonari, was a member of the French legislature, wrote a substantial history of the French revolution, and finally established a newspaper. Not long after the publication of the first number of his paper he was sentenced to two years’ imprisonment for publishing a libelous article, but evaded the penality by escaping to England. He returned to France in 1839 and a year later published his famous book called "A Voyage Into Icaria."
Cabet framed a constitution for the government of a real Icaria, obtained the all-necessary money and in 1848 succeeded in persuading 60 persons to leave France for the Red River country in Texas, there to establish a "new terrestial paradise" - Icaria the first. Soon after their settlement in Texas the yellow fever broke out in the camp, causing interest in the social scheme to wane. Having heard of the desertion of Nauvoo by the Mormons they decided to come to this place. Several hundred new recruits came from France and for several years the colony seemed prosperous. However, dissensions finally arose, Cabet was accused of arrogance, and it was found that the communistic ideas would not work out.
The colony disbanded-some remaining, some going to Iowa, and others following Cabet to St. Louis, where he died in 1856 at the age of 69 years.


au verso :

BAUMERT & DEEG, PRINTERS, NAUVOO, ILLINOIS


traduction :

Etienne Cabet le fondateur de la communauté française icarienne à Nauvoo.

Les célèbres communistes icariens sont venu à Nauvoo, Illinois, en 1850, trois ans après que les Mormons eurent quitté la ville.
Etienne Cabet, le fondateur de la Communauté, est né en 1788, à Dijon, en France. Il a étudié le droit, puis est devenu un des chefs de file des Carbonari, il a été élu député de l’Assemblée nationale française, et a écrit une histoire importante de la Révolution française, et enfin a créé un journal. Peu de temps après la publication du premier numéro, il a été condamné à deux ans de prison pour avoir publié un article diffamatoire, mais a évité la condamnation en fuyant à l’Angleterre. Il revient en France en 1839 et un an plus tard publie son fameux livre intitulé "Voyage en Icarie."
Cabet a établi une constitution pour le gouvernement d’une véritable Icarie, et a obtenu l’argent nécessaire, et en 1848, a réussi à convaincre 60 personnes de quitter la France pour la région de Red River au Texas, pour y établir un "nouveau paradis terrestre" - la première Icarie. Peu après leur installation au Texas, la fièvre jaune a éclaté dans le camp, ce qui a provoqué une envie de le quitter. Ayant entendu parler de la désertion de Nauvoo par les Mormons, ils ont décidé de venir s’installer à cet endroit. Plusieurs centaines de nouvelles recrues sont arrivés de France et pendant plusieurs années la colonie semblait prospère. Cependant, des dissensions ont finalement éclatées et Cabet a été accusé d’arrogance (autoritarisme), et il a été constaté que les idées communistes n’étaient pas au point.
La colonie s’est dissoute, - certains sont restés, d’autres sont allés dans l’Iowa, et d’autres ont suivis Cabet à Saint-Louis, où il est mort en 1856 à l’âge de 69 ans.


Baumert & Deeg, Imprimé à Nauvoo, Illinois.


sources :
 
cotes :
 

2010-2016 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco | Cgécaf | Placard | Cartoliste