* aide à la recherche
cartoliste
cartes postales | ressources | dates de parution | catégories | analogies |
Accueil > cartes postales > [Il pensiero di Albert Einstein sulla guerra]

[Il pensiero di Albert Einstein sulla guerra]

titre :
[Il pensiero di Albert Einstein sulla guerra]
adresse :
. — [S.l.] : [s.n.],
description technique (h × l) :
. — 1 impr. photoméc. (carte postale), n. et b. ; 14 × 9 cm.
notes :
descriptif :


[CP italienne, citation, opinions pacifistes et antimilitaristes d’Albert Einstein sur la guerre et le militarisme, extraites de : "Comment je vois le monde" (publié en français en 1934).]

texte :

Il pensiero di Albert Einstein sulla guerra

Questo argomento (La guerra) mi induce a parlare della peggiore fra le creazioni, quella delle masse armate, del regime militare voglio dire, che odio con tutto il cuore. Disprezzo profondamente chi è felice di marciare in ranghi e nelle formazioni al seguito di una musica ; costui ha ricevuto solo per errore un cervello : un midollo spinale gli sarebbe più che sufficiente. Bisogna sopprimere questa vergogna della civiltà il più rapidamente possible. L’eroismo comandato, gli stupidi corpo a corpo, il nefasto spirito nazionalista, come odio tutto questo ! E quanto la guerra mi appare ignobile e spregevole !

Sarei piuttosto disposto a farmi tagliare a pezzi che partecipare ad un’azione così miserabile. Eppure, nonostante tutto, il stimo tanto l’umanità da essere persuaso che questo fantasma malefico sarebbe da lungo tempo scomparso se il buon senso dei popoli non fosse sistematicamente corrotto, per mezzo della scuola e della stampa, dagli speculatori del mondo politico e del mondo degli affari.

da : Come io vedo il mondo


traduction :

Les idées d’Albert Einstein sur la guerre

Ce sujet (la guerre) m’amène à parler de la pire des créations, celle des masses armées, du régime militaire, que je hais !
Je méprise profondément celui qui peut, avec plaisir, marcher, en rangs et formations, derrière une musique : ce ne peut être que par erreur qu’il a reçu un cerveau ; une moelle épinière lui suffirait amplement. On devrait, aussi rapidement que possible faire disparaître cette honte de la civilisation. L’héroïsme sur commandement, les voies de fait stupides, le fâcheux esprit de nationalisme, combien je hais tout cela ! combien la guerre me paraît ignoble et méprisable !
J’aimerais mieux me laisser couper en morceaux que de participer à un acte aussi misérable. En dépit de tout, je pense tant de bien de l’humanité que je suis persuadé que ce revenant aurait depuis longtemps disparu si le bon sens des peuples n’était pas systématiquement corrompu, au moyen de l’école et de la presse, par les intéressés du monde politique et du monde des affaires.

de : Comment je vois le monde.


sources :
 
cotes :
 

2010-2016 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco | Cgécaf | Placard | Cartoliste