* aide à la recherche
cartoliste
cartes postales | ressources | dates de parution | catégories | analogies |
Accueil > cartes postales > [Chasse à l’huissier dans la cité des Grèves]

[Chasse à l’huissier dans la cité des Grèves]

titre :
[Chasse à l’huissier dans la cité des Grèves]
adresse :
. — Montreuil (Seine-St-Denis) : Insomniaque (l’),
description technique (h × l) :
. — 1 impr. offset (carte postale), n. et b. ; 15 × 10 cm.
notes :
descriptif :


[CP des éditions de l’Insomniaque, reproduction d’un article de presse.]

texte :

article :
Chasse à l’huissier dans la cité des Grèves

Colombes
La situation est inédite : hier matin, ce sont trois huissiers qui se sont fait piéger par les habitants de la cité des Grèves à Colombes. Les habitants de la cité ne les ont pas choisis au hasard : nombre d’entre eux ont déjà été victimes des saisies de ces officiers de justice. Mandatés régulièrement par le Trésor public de Courbevoie, MM. Bérat, Touroi et Platore procèdent souvent au recouvrement des amendes non payées. Le piège a été tendu au pied d’une des tours, où ils sont vivement pris à partie. "Vous vivez de la misère des gens, vous ne faites pas de cadeau, on ne vous en fera pas non plus !"
Impassible, un des huissiers encaisse les premières tomates, l’autre répond : " Quand on a pas d’argent faut pas avoir de voiture. Si vous n’êtes pas contents il faut faire la révolution ! - Ah ouais...? Quelques détritus bien envoyés déclenchent le début d’une "chasse à l’huissier". Le troisième huissier est rattrapé alors qu’il se faufile dans la foule, abandonnant prudemment ses collègues. Au bout de quelques minutes, les habitants hilares les laissent partir sous une pluie de déchets. Quelques heures plus tard, ces trois huissiers se sont retrouvés assiégés dans leur étude par les mêmes habitants, nullement décidés à en rester là. Après une demi-heure de palabres houleux, les habitants sont ressortis les bras chargés des dossiers de saisie. "Une entrevue constructive et informative, ont remarqué les huissiers. Nous avons appris entre autres que pour notre bien être et celui de tous il serait préférable que nous cessions toute activité. - Tout le monde devrait savoir cela, ont répondu les habitants. Il est incroyable que nous soyons obligés d’expliquer des choses aussi évidentes."
Dominique Voirien.

EN BREF


au verso :
Chômeurs, précaires, leurs amis et leurs camarades de lutte.
Extrait de presse ( février 1998).

L’Insomniaque


sources :
 
cotes :
 


Série : Éditions de l’Insomniaque
2010-2016 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco | Cgécaf | Placard | Cartoliste