* aide à la recherche
cartoliste
cartes postales | ressources | dates de parution | catégories | analogies |
Accueil > cartes postales > [Ferrer juzgado por sus correligionarios]

[Ferrer juzgado por sus correligionarios]

titre :
[Ferrer juzgado por sus correligionarios]
adresse :
. — [S.l.] : [s.n.],
description technique (h × l) :
. — 1 phototypie (carte postale), coul. (couleurs : colorisé) ; [ 9 ?] × [ 14 ?]  cm.
notes :
descriptif :

[CP espagnole, carte pétition adressée au Président du Conseil des Ministres belge, demandant la destruction du monument érigé à Bruxelles en novembre 1911, en mémoire du pédagogue libertaire Francisco Ferrer, fusillé à Barcelone en octobre 1909 par la monarchie cléricale espagnol. Autorités espagnoles qui avouent par cette carte pour le moins grotesque, leur rancune et agacement qu’on puisse honorer la mémoire de Ferrer à Bruxelles et qui en dénigrant son œuvre pédagogique rationaliste "L’École Moderne", prouvent que c’est bien cela qui les dérangeaient et non une hypothétique complicité dans les évènements de la "Semaine Tragique" de juillet 1909. ]

texte :

La Pedagogía de Ferrer
" La Historia, la Geografía, todas las ciencias, artes y letras, deben converger a un solo objecto : arrancar a la juvendud todas sus creencias y halagar todos sus apetitos."
FRANCISCO FERRER.

Ferrer juzgado por sus correligionarios
"¿Ha buscado Ferrer en la "Escuela Moderna" perfección ? No. Ferrer funda su escuela en un exclusivismo intransigente."
"Toda escuela moderna, escuela cientifica, no puede ser ni lo uno ni lo otro, porque en la ciencia no hay pasión."
...........................
"En la "Escuela Moderna" existe un desequilibrio originado en la propria mente de Ferrer, en donde se junta una simplicidad de ideas en falsa sistematización con un radicalismo efectista."
RAFAEL SALILLAS.


au verso :
SEÑOR :

En nombre de la amistad que siempre ha unido y queremos que una a Belgica y España, y al amparo de los derechos que la cortesia internacional reconoce, suplico al Gobierno de su digna presidencia, se sirva ordenar la destrucción del monumento erigido en Bruselas a la memoria de
Francisco Ferrer, que por sus inscripciones y su carácter, resulta ofensivo para España y una afrenta para los nobles hijos de la misma que visitan tan hermosa población, ya que no se trata de un hombre perseguido por sus ideas pedagógicas, como en un principia pudo hacer creer el desconocimiento de detalles y la obsesión del primer momento, sino de un culpable condenado por un tribunal de caballeros de honor, como reconoció el mismo reo, y con arreglo a unas leyes que no son más crueles ni más rigurosas que las que informan los demás europeos.

Profesión :.......


BÉLGICA

Exemo. Sr. Presidente
del Consejo de Ministros

BRUSELAS


traduction :

La Pédagogie Ferrer
L’Histoire, la Géographie, toutes les sciences, les arts et les lettres, doivent converger vers un seul objet : arracher à la jeunesse toutes ses croyances et assouvir tous ses désirs.

Ferrer jugé par ses coreligionnaires
"Ferrer a-t-il recherché la perfection dans" l’École Moderne " ? Non. Ferrer a fondé son école sur un exclusivisme intransigeant."
"Toute école moderne, école scientifique, ne peut être ni l’une ni l’autre, car dans la science il n’y a pas de passion."
.................................................. ......... ..........
"Dans" l’École Moderne "il y a un déséquilibre provenant de l’esprit de Ferrer, où une simplicité d’idées dans une fausse systématisation qui se combine avec un radicalisme dramatique."
RAFAËL SALILLAS.


MONSIEUR :

Au nom de l’amitié qui a toujours uni et que nous voulons que la Belgique et l’Espagne s’unissent, et sous la protection des droits que la courtoisie internationale reconnaît, je prie le Gouvernement de votre digne présidence d’ordonner la destruction du monument érigé à Bruxelles à la mémoire de
Francisco Ferrer, qui, en raison de ses inscriptions et de son caractère, est offensant pour l’Espagne et un affront aux nobles fils de celle-ci qui visitent une si belle ville, car il n’est pas un homme persécuté pour ses idées pédagogiques, comme au début il pouvait le faire croire à l’ignorance des détails et à l’obsession du premier instant, mais d’un coupable condamné par un tribunal d’honorables gentilshommes, comme l’accusé lui-même l’a reconnu, et conformément à des lois qui ne sont ni plus cruelles ni plus rigoureuses que celles rapportées aux autres Européens.

Profession :.......


LA BELGIQUE

E..... Sr. Président
du Conseil des Ministres

BRUXELLES


sources :
 
cotes :
 





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones