* aide à la recherche
cartoliste
cartes postales | ressources | dates de parution | catégories | analogies |
Accueil > cartes postales > [Anselmo Lorenzo]

[Anselmo Lorenzo]

titre :
[Anselmo Lorenzo]
adresse :
. — [S.l.] : [s.n.],
description technique (h × l) :
. — 1 phototypie (carte postale), n. et b. ; [ 14 ?] × [ 9 ?]  cm.
notes :
descriptif :


[CP espagnole : portrait d’Anselmo Lorenzo, et petite biographie en castillan.]

texte :

ANSELMO LORENZO

Propagandista revoluciónario español ; nació en Toledo el 21 de abril 1841.

Tipógrafo en sus primeros tiempos en un taller de Madrid, consagro al estudio buena parte de sus horas, y al fundarse en España una sección de la Internaciónal, su actividad y entusiasmo conviertiéronle en la personalidad central del movimiento social en España. Debido a su iniciativa, se celebró en Barcelona el año 1870 el primer Congreso Obrero. Procesado y preso en Montjuich, patentizó su entereza negándose a firmar la petición de indulto y fue deportado en 1897. Dejó escritos diversidad de libros y folletos entre los que se destacan El banquete de la vida, El pueblo, Via libre, Evolución proletaria, El proletaridado militante, etc., todas ellos muy leidos y estimados por les trabajadores. Murió en Barcelona el año 1915 [1]


traduction :

Anselmo Lorenzo.

Propagandiste et révolutionnaire espagnol né le 21 avril 1841 à Tolède.

D’abord typographe dans un atelier de Madrid, il consacre le reste de son temps à l’étude et fonde en Espagne une section de l’Internationale. Son activité militante et son enthousiasme en font une personnalité clef du mouvement social en Espagne. C’est grâce à son initiative que s’est déroulé à Barcelone en 1870 le premier Congrès Ouvrier. Inculpé et emprisonné à Montjuich, son intégrité est mise en évidence, lorsqu’il refuse de signer une demande de grâce ; il est déporté en 1897. Il laisse divers ouvrages et brochures parmi lesquels Le banquet de la vie, Le peuple, Voie libre, L’Evolution prolétarienne, Le prolétariat militant, etc., tous lus et appréciés des travailleurs. Il est mort à Barcelone en 1915.


sources :

[Francesc Ferrer i Guàrdia i l’Escola Moderna. Ateneu Enciclopèdic Popular, Edicions Pleniluni (catalogue de l’exposition de 1990).]

Notes

[1i.e. 1914.

cotes :
 

Notes

[1i.e. 1914.


1905
Carte liée
2010-2017 | Site réalisé avec SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
FICEDL | Bianco | Cgécaf | Placard | Cartoliste