* aide à la recherche
cartoliste
cartes postales | ressources | dates de parution | catégories | analogies |
Accueil > cartes postales > [Camillo Berneri Anarchico]

[Camillo Berneri Anarchico]

titre :
[Camillo Berneri Anarchico]
adresse :
. — Reggio Emilia : FAI_ (Reggio Emilia, Italia) : FAI_ (Federazione Anarchica Italiana) [Grafica E. F.],
description technique (h × l) :
. — 1 impr. offset (carte postale), coul. (couleurs : rouge et noir) ; 19 × 13 cm.
notes :
descriptif :
Symboles utilisés :

[CP de la Fédération Anarchiste Italienne, hommage au militant et théoricien anarchiste italien, Camillo Berneri. Bras portant le flambeau de la Liberté sur fond de couleur rouge et noire, petite biographie de Berneri au verso.]

texte :

CAMILLO

BERNERI

ANARCHICO


au verso :

FEDERAZIONE ANARCHICA ITALIANA

GRUPPO ANARCHICO "C. BERNERI" REGGIO E.

Camillo Berneri era entrato giovanissimo nelle file del PSI di Reggio Emilia per poi uscirne nel 1915 e aderire al movimento anarchico. Costretto ad abbandonare l’Italia all’ evento del fascismo al potere, Berneri cominciò la dura vita dell’ emigrato politico. Ciò non gli impedi un intensa opera di approfondimento teorico e di azione rivoluzionaria, culminata nella partecepazione attiva alla Rivoluzione Libertaria Spagnola del 1936, prima in veste di combattente e quindi di agitatore, sul giornale "Guerra di classe" da lui diretto a Barcelona. Nelle giornate del maggio 1937, durante i duri scontri tra anarchici e stalinisti provocati dal PCE, una pattuglia di poliziotti guidata da un agente della polizia sovietica la arrestò nella sua casa di Barcellona per poi finirlo a fucilate nella piazza della Generalità insieme al compagno Barbieri.

GRAFICA E. F.


traduction :

Camillo Berneri Anarchiste


Fédération Anarchiste Italienne

Groupe anarchiste "C. Berneri" de Reggio Emilia

Camillo Berneri était entré très jeune dans les rangs du PSI de Reggio Emilia, il en est sorti en 1915 pour adhérer au mouvement anarchiste. Contraint de quitter l’Italie à la montée du fascisme, Berneri a commencé la dure vie des d’émigrants politiques. Cela ne l’a pas empêché de réaliser un intense travail d’approfondissement théorique de l’action révolutionnaire, qui culminera avec sa participation active à la Révolution Libertaire espagnole de 1936, d’abord comme combattant, puis comme propagandiste avec son journal « Guerre de classe », dont il assurera la publication à Barcelone. Au moment des journées de mai 1937, lors des affrontements entre les anarchistes et les staliniens provoqués par le PCE, une patrouille de policiers, dirigé par un agent de la police soviétique l’a arrêté à son domicile à Barcelone et a fini par le fusiller sur la place de la "Généralité" (Gouvernement Catalan) avec le compagnon Barbieri.


sources :
 
cotes :
 





Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones